Sous les plus beaux chapiteaux de Lorraine

Michtô - Crédit Clement Martin

Michtô – Crédit Clement Martin

Après une 1ère édition en 2014, le Printemps des chapiteaux investit la Lorraine pour une nouvelle version, encore plus riche en émotions et en surprises. Organisée par CIEL (Cirque en Lorraine), une fédération de onze structures du spectacle vivant, la manifestation explore les territoires hétéroclites des arts du cirque, tout en tentant de les réhabiliter dans la région. En piste les artistes !

Depuis 2010, l’association CIEL a décidé de réunir les forces régionales pour promouvoir les arts du cirque, de l’aide à la création à la mise en place de formations, sans compter la valorisation de compagnies toujours plus inventives. Lancée au départ par cinq structures, elle est aujourd’hui composée de onze membres, dont neuf implantés en Lorraine : le Cirk’Eole de Montigny-lès-Metz, le Centre Culturel Pablo Picasso d’Homécourt, Scènes Vosges à Épinal, les Transversales à Verdun, la Méridienne de Lunéville, la Parc du Haut-Fourneau U4 d’Uckange, Scènes et territoires et Espace Mêmo à Maxéville et Kulturfabrik à Esc-sur-Alzette.

Un paysage parsemé de chapiteaux

Nacho Flores - Circus Next

Nacho Flores – Circus Next

Avec le Printemps des chapiteaux, lancé en 2014, CIEL a voulu enraciner un peu plus la culture circassienne dans le Grand Est. « La Lorraine n’est pas une région de cirque. Le Sud-est et Sud-ouest le sont largement plus. Le fait de se structurer en réseau, nous a permis d’être plus performants et d’accueillir des disciplines délicates comme l’aérien. Surtout, grâce à cela, nous sommes capables d’intégrer des chapiteaux dans le paysage. Sans l’association, ça aurait été impossible car ce sont des dispositifs coûteux », explique Eva Ponty, programmatrice U4. Cette année, la manifestation joue les prolongations. Après une dernière représentation printanière le 21 juin, les spectacles reprendront en septembre et s’achèveront en octobre dans le cadre de la 10ème édition du festival Michtô. Le Printemps sera donc plus long en 2015 et plus riche aussi avec seize spectacles.

Plongeon dans l’arène

Marathon - Crédits Sébastien Armengol

Marathon – Crédits Sébastien Armengol

De la poésie, du burlesque, de l’humour, de la convivialité, tous les ingrédients du cirque sont présents dans cette nouvelle mouture. Avec « Madame Rose, femme à barbe », la Cie Ahoui ! se balade sur le terrain des foires d’antan et de leurs « Freak shows » effrayants. Sauf qu’ici, la femme à barbe et son assistant offre une expérience farfelue, mélange de transmission de pensées, de télékinésie et  de scènes pleines d’humour. Pendant les Rencontres équestres, la Cie Jehol pose ses valises à Lunéville et présente « Cavale », une performance qui tire sa magie de la relation puissante entre l’homme et le cheval. « Jongleur, bricoleur de musique, amoureux du cirque », ainsi se définit Sébastien Wojdan de Galapiat Cirque. Dans « Marathon », il parcourt les disciplines, du jonglage à l’acrobatie, avec jubilation et inventivité. Venu de la lointaine région Midi-Pyrénées, Nacho Flores profite des résidences de CIEL pour repousser les limites de l’équilibrisme sur cubes de bois. Sous les yeux d’un public en apnée, les acrobates construisent un puzzle vertical et graphique. Quant à la Cie Max et Maurice, elle cuisine les arts du cirque à sa sauce dans « Les Grands Fourneaux », mixant gastronomie et numéros acrobatiques gourmands. Jusqu’au 25 octobre, CIEL réveille les enfants qui sommeillent en nous. Hommes orchestres, danseurs et acrobates, jongleurs et clowns, tous se sont réunis sous le chapiteau et donne à la Lorraine de nouvelles couleurs.

img046

Programme du Printemps des chapiteaux 2015 à télécharger ici :  http://cirqueenlorraine.wix.com/ciel#!ressources/c1695.

Dans la tête

Stats du Site

  • 36 233 visites
Follow Le Grand Shiva Rit on WordPress.com